Plumpy Style Session #1

Archives
La Plumposphère
Les amis des Plumpies
août 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archive pour la catégorie ‘La vie des Plumpies’

PostHeaderIcon Une Plumpy dans l’Improbable Cabaret

Si vous ne me connaissez pas personnellement vous ne le savez peut être pas mais il m’arrive, à mes heures perdues, de pousser la chansonnette

Mes errances sur la plumposphère m’ont conduite à faire quelques rencontres dont celle de Miss Botero qui m’a donné la chance de faire une apparition en chanson dans son Improbable Cabaret.

Alors voilà, c’est pleine de trac et accompagnée de mon prof de guitare préféré que je vais faire ma toute première scène !

Vous trouverez tous les détails sous l’affiche, n’hésitez surtout à venir nous voir !!

IMPROBABLE_CABARET

MISSBOTERO et GENS NORMAUX PRODUCTIONS vous présentent:

Un cabaret unique en son genre qui vous propose plus que du burlesque !!!

Cette première édition est consacrée aux RONDEURS mais pas que… 80% rondeurs, 20% pour les autres et 100% artistique assurément !
…Des claquettes, une antipodiste, des grandes tailles, des petites tailles, des perfs, du chant….Et si la terre était ronde ?

Ça se passe au O’Sullivan by The Mill 92 boulevard de Clichy 75018 Paris, M°Blanche
à partir de 19h pour déguster un menu spécial « Rondeurs et Gourmandises » (réservation du repas : 01 42 58 00 40)

Spectacle à 20h30

Tarifs (hors repas) :
Prévente: 10€ http://www.weezevent.com/limprobable-cabaret Attention, seulement 100 places dispo en prévente, après ce sera sur place !
Sur place: 12€

Plus d’infos ? bigdolls2011@gmail.com
http://www.improbablecabaret.com/

PostHeaderIcon Journée de la jupe

Je vous aurai bien mis une TDJ avec une jupe aujourd’hui, mais je pouvais pas, j’étais busy :

J’ai vu des machines de ouf’, des machines trop géniales qui te mettent des bouteilles dans les cartons, qui accompagnent les bouteilles tout en douceur sur les convoyeurs, des machines très grosses qui montent très haut…

Arf, pas très girly tout ça (à part certaines machines mais ça fait peur), mais s’incruster dans un milieu masculin, c’est mon « ni pute ni soumise » à moi.

PostHeaderIcon Gogole V

Le retour de la vengeance : le top 5 des requêtes Google !

Notre moteur de recherche adoré nous a bien gâtés, cher plumporat adoré !

Voici donc le Top Of The Pops des mots-clefs incongrus que tu as tapé dans notre moteur de recherche préféré et qui t’ont conduit chez les Plumpies, cher lecteur adoré:

* anne charrier scenes hot : c’est qui cette greluche?
* chinoise fesse plate : point de platitude chez les Plumpies, voyons! « Nos rondeurs sous toutes leurs formes » on a dit!
* free.fr : alors là, c’est limite la petite larme d’émotion :’)
* maquasse : maquasse que c’est que ça?
* rosanna. je suis surpris. tu fais du violon? tu teach? : tu flashes? Tu loves?

Et la petite dernière en bonus track « plumpy chich » : je suis encore en train de me marrer comme une baleine…

PostHeaderIcon Mais que font les Plumpies?


Eh bien rien de tout cela, que nenni!

En ce moment, les Plumpies vous laissent avec peu de grain à moudre et nous en sommes désolées. On travaille, et beaucoup : du lundi au samedi, de 9h jusqu’à plus d’heure. Nous sommes sur une grosse période au boulot avec de gros objectifs et de gros challenges : c’est plutôt cool, ça nous fera du beurre pour les épinards de Noël.

L’inconvénient, c’est qu’une fois la journée de travail passée, nous rentrons nous doucher, dormir et recommencer une nouvelle journée.

Arf, mais on aura plein de trucs à vous raconter quand on retrouvera une vie normale.

Mais on pense à vous, cher plumporat!

PostHeaderIcon MakeUp : Le monde merveilleux de Fyrinnae

Bon, vous avez peut-être remarqué que je suis prise depuis quelques semaines d’une folie makeupesque.

Et là j’ai récemment découvert une marque de pigments complètement dingue ! Ils s’agit de Fyrinnae, leur site propose une quantité de pigments différents impressionnante, mats, irisés, pailletés, c’est bien simple, quand j’y vais j’ai l’impression d’être dans un compte de fées !!

« Ouais t’es gentille Plumpy Chic mais c’est quoi des pigments en maquillage ? »

Ce sont des poudres libres très pigmentées (ben ouais…) qui ne sont pas pressées. Pour être plus imagée c’est comme la différence entre poudre libre et poudre compacte.

On les utilise généralement en ombre à paupières mais également en blush, bon on évitera quand même de se mettre du bleu sur les joues hein… D’ailleurs le site propose aussi des blushes pas mal du tout, testés et approuvés !

Un petit coup d’œil sur quelques unes de ces merveilles :

Pigments Fyrinnae

Moi quand je regarde mes petits pots, je me surprends à avoir envie de leur murmurer « My preciousss »

Et le plus beau dans tout ça c’est que ça ne coûte pas un bras de commander ce bonheur en pot car il est possible de commander des échantillons !

Mais attention avec des échantillons pareils vous avez quand même de quoi faire !

Détails pratiques pour les ombres à paupières :

Échantillons : $2 (1,43€)
Full size : de $5.90 à $6.35 (de 4,23 à 4,55€)

Pour les frais de port ils sont aussi au top : de $2.75 à $4 mais ils sont offerts si la commande dépasse $40.

Quant aux délais d’expédition ils sont variables,  la page d’accueil mentionne tous les mois les délais moyens : ils prévoient vraiment large. En ce moment c’est 20 à 24 jours ouvrés mais ma commande a été expédiée au bout de 6 jours ouvrés.

Un petit conseil si ça vous tente : Le site propose un produit à utiliser avec les pigments : le « Pixie Epoxy ».
Alors ce n’est pas une base pour paupière mais une sorte de « colle » qui permet de bien fixer le pigment très volatile par définition et surtout d’en révéler toute la magnificence. Et c’est également disponible en échantillon.
Moi j’ai commandé le full size d’emblée et je ne le regrette pas !

Voici quelques exemples de makeups réalisés avec les pigments, je les aimes, je les aime, je les aime !!! :

Makeup_Fyrinnae
Makeup_Fyrinnae2

ATTENTION : Victimes de leur succès, ils ne disposent plus pour le moment de pots « full size », c’est donc échantillons ou rien. Pareil pour le Pixie Epoxy, il faudra attendre un réassort. Arf !

PostHeaderIcon Le noël avant l’heure de Plumpy Chic !

Tout à l’heure j’ai eu mon premier cadeau de Noyel !! Et c’était qui le Père Noël ? Chouchou bien sûr, qui d’autre ???

ATTENTION ! Instant hommage avec la voix tremblotante et tout :

Chouchou c’est l’ami dont on rêve, il écoute, il comprend, il a un gros cerveau et il sait ne pas s’en servir si nécessaire ! Quand il ne disserte pas sur « La vie, la mort, l’existence » il raconte plein de conneries et aussi, il déverse des torrents de boue.

Pour moi chouchou c’est une sorte d’orgasme intellectuel permanent. Pourtant à le voir comme ça c’est pas si évident…

Chouchou

Et qu’est-ce qu’il avait dans sa hotte le Père Fouettard Noël ?

UNE GUITARE ÉLECTRIQUE !!!! YEAAAAAHHHHH !!!!!!!

SA toute première guitare électrique qui, pour le coup, devient MA première guitare électrique. Moi qui n’ai goûté qu’à des guitares folk pour le moment !

C'est Noël !!

J’ai déjà dû te le dire environ 57 milliards de fois alors on n’est plus à une fois près : MERCI CHOUCHOU !!!!! :)

PostHeaderIcon Le régime débile

Aux States, forcément, un prof de nutrition (ou gourou du 5 fruits & légumes) a tenté une expérience:

SE NOURRIR DE JUNK FOOD ET A PERDU 12 KILOS! Ca vous la coupe, hein?

En gros, il s’est nourri de cochonneries, mais en comptant bien ses petites calories pour en manger moins que son corps brûle. Bon, il  a aussi pris des petits cachets multivitaminés pour compenser toute cette merde.

Il  a maigri, soit, c’est mathématique. Mais en plus il a eu de bons résultats sanguins  : pas de cholestérol dégueu, etc.

C’est bientôt nouvel an, je vais me résoudre à bouffer des Kinder Pinguï…

PostHeaderIcon Super Tata

Le loooong week-end dernier je me suis transformée en mère de famille nombreuse, enfin pour moi 4 enfants c’est une famille nombreuse !! Mon neveu et ma nièce de 7 et  4 ans étaient en vacances à la maison…rock’n’roll !

Mais comment font celles dont c’est  le quotidien tous les jours… ???? Là, ça va, pendant 4 jours, je m’en suis sortie, même plutôt bien, en revanche j’étais cro crevée après…

Pourtant le 1er soir, juste avant  le 1er repas en famille, je me suis un instant interrogée sur la faisabilité de ce séjour et sur ma future santé mentale … :

La choupinette me dit, peu de temps après être arrivée  « Tataaaaa…j’aiii faiiimmm !!! », oups, une tarte banane/chocolat était dans le four pour encore ½ heure….avant de pouvoir enfourner les minis pizzas amoureusement préparées….!

Je lui explique donc et lui montre les jolies petites pizzas qui vont bientôt aller dans le four… elle fait une petite moue, retourne dans le salon et s’effondre dans le canap’ en pleurant à chaudes larmes :

« J’aiiiimeeeuuu pppâââââââsss les piiiizzzââââss, ouiiinnn » ….

…gloups…

Oui, mais….ouf…Super Tataaaa est arrivée et a sorti un reste de coquillettes au beurre du midi avec du jambon… là j’ai fait fort, c’était son plat préféré visiblement !

La suite des vacances ? Nickel !!

-          Nous sommes allés voir un spectacle « Le pays où tout est permis », et Super Tata avait même pensé à prendre THE goûter : succès !

-          Sortie à la Tour Eiffel : enfin ils l’ont vu de près : là énooooorme succès…

-          La « Croisière Enchantée » : une croisière sur la Seine, de la Tour Eiffel à l’île Saint-Louis, et l’histoire de Paris racontée par 2 lutins, drôle, ludique, « interactif », une 50aine d’enfants captivés et une 100aine d’adultes aussi ! Là, la Gloire !

-          Soirée Halloween à la maison : déguisements et bonbons à gogo, c’était le grand final !!

Une choupinette cro mignonne qui m’a dit, alors que je venais de me maquiller : « Tata, t’es cro cro belle comme ça ! », ou encore, à table : « Tataaa, c’est cro cro bon »…vraiment cro cro sympas ces  mini-vacances, et à Paris pour une fois !

Merci aussi à Billets de réduc, sans qui je n’aurais pas pu organiser ces sorties… !

PostHeaderIcon A force…

… de faire des sacrifices rituels, ça a marché. Comme quoi, il faut se mettre à invoquer Blondie quand on attend que le téléphone sonne…

Allez, pour la peine et en hommage, demain je me m’habille en bleu.

PostHeaderIcon Rondeurs et libertinage ?

Rondeurs et libertinage

Ça semble évident.

Moi je trouve que ça sonne vachement mieux que « minceur et libertinage », pas vous ?

Je vous présente donc le site Charnelle Attitude.

Un site à vocation légère, dédié aux rondeurs et à celles et ceux qui les aiment.

Pour en parler, je laisse la main à Épicure, maîtresse des lieux…

Charnelle Attitude

Peux tu te présenter en quelques mots et nous parler un peu de ton site internet Charnelle Attitude ?

Épicure pour les « gens du web », et de sexe féminin même si le pseudo ne permet pas de le deviner.

36 ans, webmistress de profession, mais quand la journée est finie, c’est plus fort que moi, je continue !

Charnelle attitude, c’est une communauté libertine orientée rondeurs… ou une communauté rondeurs orientée libertinage,  je ne sais pas finalement (rires).

C’est un site que j’ai récupéré il y a six mois, mais qui avait, avant que je ne le rachète, un long et glorieux passé derrière lui, et une bonne notoriété grâce à la très grande implication de sa propriétaire précédente, Miss Botero aka MissB.

Mais reprendre un site libertin ça n’est… pas neutre, qu’est ce qui t’a pris ? ! ?

En fait, je suis libertine avec mon conjoint depuis pas mal de temps et j’étais inscrite sur Charnelle depuis presque trois ans…

Nous avions fait sur le site de très très belles rencontres , et quand on a appris que le site allait fermer, après la stupeur c’est plein de souvenirs, de jolis et intenses moments qui ont défilés …

La décision de reprendre le site s’est imposée à nous : on était trop bien sur ce site pour le laisser s’éteindre sans rien faire.

Il y avait aussi un acte qu’on pourrait appeler militant dans notre démarche, car je suis vraiment convaincue qu’un site comme celui-ci était nécessaire.

Les pratiques débridées ne sont pas forcément évidents quand on est rond. On doute beaucoup de soi, on se trouve même moche parfois. Et malgré la curiosité, le désir, la tentation, ce n’est pas simple d’aborder le libertinage avec quelques dizaines de kilos en plus des normes habituelles.

D’autant que les milieux libertins ne sont pas toujours tendres  avec ceux qui ne sont pas dans les « canons de la beauté ».

Je me souviendrai toujours de cette fiche (et ce n’était pas la seule) qui annonçait : « Les gens sales, mal polis ou gros sont invités à passer leur chemin ».

Le mélange des genres fait mal !

Et même si je n’ai jamais été militante pro-rondeurs avant d’être libertine, je dois avouer que dans un cadre libertin, le communautarisme a du bon, et se retrouver « entre soi » a bien plus d’avantages que d’inconvénients.

Oui, enfin toutes les rondes ne vont pas devenir libertines …

Je sais bien !

Il faut évidemment qu’il y ait une envie au départ mais nombre des filles qu’on a croisées avaient un vécu assez similaire de leur arrivée dans le microcosme libertin : de l’envie mais beaucoup d’angoisse et de doute : « comment pourrais-je plaire ? Qui pourrait être séduit par mes rondeurs ?»

Et très vite beaucoup d’étonnement quand les premiers messages arrivent, quand on se rend compte qu’on plait … qu’on plait même beaucoup !

Encore faut-il réussir à faire le premier pas …

Pas toujours facile, c’est vrai … mais le web facilite quand même considérablement les choses, on est tranquille sous sa couette, on bavarde, on feuillette les profils…

Tout le monde sait sur les sites libertins que tous ceux qui sont là ne passeront pas forcément à l’acte.

Et si on se sent mal a l’aise, couper l’ordinateur et ne plus y retourner… il n’y a pas grand risque ! Mais si ca plait, ce peut être de bien belles aventures, et beaucoup de plaisirs en tout genre à la clé !

Comment cela fonctionne ?

L’inscription peut paraître un peu fastidieuse, car comme sur tous les sites de rencontres il faut remplir une fiche, pour se présenter, se décrire … il y a plein de questions, même des très très coquines, mais on répond à celles qu’on veut.

Après validation de sa fiche par l’équipe de modération, on retrouve la plupart des fonctions traditionnelles aux sites de rencontres : annuaire des profils, messagerie privée, tchat, forum… mais aussi des photos coquines proposées par les inscrits et inscrites.

On est donc malgré tout assez proches des sites de rencontres « matrimoniaux », c’est juste plus coquin, et plus segmenté puisqu’il y a des femmes, des hommes, des couples et des transgenres.

Les sites de rencontres ont mauvaises réputations, et il se dit que c’est une vaste affaire de business …

Oui … il y a tout de même des sites de rencontres où les inscrits en ont pour leur argent. Ceci dit, le problème ne se pose pas sur Charnelle Attitude, puisqu’on essaiera de maintenir la gratuité tant que ce sera possible. On essaie de faire vivre le site par la publicité, pour ne pas avoir à faire payer les utilisateurs. Ca n’est pas suffisant pour couvrir tous les frais, mais je dois tant de beaux moments à cette communauté qu’il ne me parait pas anormal d’en être un peu de ma poche chaque mois.

Que dirais-tu pour convaincre les plus indécis(es) de franchir le pas ?

Euh … que toi et moi on s’est rencontrées sur Charnelle ? Ça fera forcément fantasmer tes lectrices et tes lecteurs, non ?

Plus sérieusement (même si tout cela doit rester léger !), que cela ne coute rien de venir voir si on se sent bien sur le site ou pas … Et qu’on peut disparaître quand on veut puisqu’il y a même un choix pour se désinscrire …

Mais par pitié, n’essaie pas ! (rires)

Non ne t’inquiète pas Épicure, je n’en n’ai pas l’intention ! Et même si je ne brille pas vraiment par mes faits d’armes libertins, je me sens chez toi comme en famille.

D’ailleurs certains membres de cette famille du site ont accepté de se livrer un peu :

kkarl77 : « Je suis arrivé sur Charnelle pour retrouver une amie, croisée au cour d’une soirée chez des amies. Et pour ça, MERCI au site.

Maintenant, j’y reste parce qu’il est plaisant de voir de belles femmes, rondes ou moins… mais toujours agréables à regarder. Et j’y ai fait quelques connaissances. Pour l’instant, ces connaissances ont toutes été agréables, même si aucune n’a abouti à plus qu’un café ou déjeuner.

J’aime discuter, même si je suis plutôt timide à engager la conversation.

Je ne cherche rien en fait ici, juste je profite de l’ambiance, de ce que m’offre ce site. Et si un jour, il me permet plus, j’en serai ravi, mais comme je cherche pas un tableau de chasse, je cours pas. Et comme j’arrive pas à savoir si je suis réellement libertin, c’est pas grave. »

Dulcinée : « Je suis arrivée sur Charnelle il y a moins de deux ans, un peu par hasard et beaucoup par curiosité et j’y suis restée par curiosité aussi, finalement !

Je n’aurais jamais eu l’idée d’aller sur un site étiqueté libertin, alors même que je ne trouvais pas mon compte dans les relations plus conventionnelles.

J’ai trouvé enfin un lieu où les relations hommes femmes sont en grande partie libérées de l’hypocrisie traditionnelle des autres sites de rencontres.

Un lieu où trouver des partenaires pour expérimenter des aspects de ma sexualité qui me semblaient jusqu’à présent réservés aux seuls fantasmes.

Et un lieux pour expérimenter des choses auxquelles je n’avais jamais pensé, et puis…

Charnelle a les défauts de ses qualités : c’est un site peu « sélectif », soft par rapport à d’autres sites libertin, un peu confidentiel, presque familial par certains aspects. Du coup, s’y retrouvent des gens avec des objectifs pas toujours très libertins, et le trafic est limité. Personnellement, cela me convient fort bien !

J’y ai fait de très belles rencontres, tant coquines qu’amicales, et même de très sentimentales (mon pseudo doit y être pour quelque chose lol) ! »

angel2008 : « Mon arrivé sur charnelle, il y a deux ans déjà fut un hasard.
J’étais déjà sur d’autres sites de rencontres pour femmes rondes et ceux qui les aiment et c’est via un profil dont les photos montraient enfin la beauté de la femme que je suis arrivé sur Charnelle.

Dans mes début étant novice, maladroit, pressé de connaitre ce milieu, j’ai bien, ici et là, froissé quelques âmes. J’ai même passé une annonce où la fierté ne peut pas avoir de place !

Il m’a fallu presqu’un an pour comprendre que je me trompais autant sur moi que sur le concept du site.
J’ai donc observé et commencé à être moi. Pas la pâle copie d’un pseudo libertin qui court sur son clavier pour trouver une fille à tout prix.
J’ai eu des contacts avec des personnes très sympa, j’ai découvert des lieux (et il m’en reste encore à découvrir) où les gens sont tous très respectueux pour ce que j’en ai vu.

Depuis,  à travers le site,  j’ai bien changé ma vision sur « la relation » et j’en vis une avec quelqu’un du dit site.

Notre relation est a mon goût hors du commun, elle me sort de bien des conventions elle me satisfait amplement, je n’ai jamais eu une telle complicité. Je l’ai choisie tout comme la personne avec qui je la vis.

Charnelle attitude m’a permis de la rencontrer et de vivre une chose que j’ai peut être attendue et cherchée sans le savoir. Je me dis aujourd’hui  que c’est elle qui m’a trouvé.

J’y ai rencontré de belles personnes, et tout particulièrement une vraiment magnifique. Si elle lit elle se reconnaitra… »

En tout cas merci à Épicure et aux membres du site pour leur participation, on vous souhaite tous les plaisirs du monde !

Peux tu te présenter en quelques mots et nous parler un peu de ton site internet Charnelle Attitude ?

Épicure pour les « gens du web », et de sexe féminin même si le pseudo ne permet pas de le deviner.

36 ans, webmistress de profession, mais quand la journée est finie, c’est plus fort que moi, je continue !

Charnelle attitude, c’est une communauté libertine orientée rondeurs… ou une communauté rondeurs orientée libertinage,  je ne sais pas finalement (rires).

C’est un site que j’ai récupéré il y a six mois, mais qui avait, avant que je ne le rachète, un long et glorieux passé derrière lui, et une bonne notoriété grâce à la très grande implication de sa propriétaire précédente, Miss Botero aka MissB.

Mais reprendre un site libertin ça n’est… pas neutre, qu’est ce qui t’a pris ? ! ?

En fait, je suis libertine avec mon conjoint depuis pas mal de temps et j’étais inscrite sur Charnelle depuis presque trois ans…

Nous avions fait sur le site de très très belles rencontres , et quand on a appris que le site allait fermer, après la stupeur c’est plein de souvenirs, de jolis et intenses moments qui ont défilés …

La décision de reprendre le site s’est imposée à nous : on était trop bien sur ce site pour le laisser s’éteindre sans rien faire.

Il y avait aussi un acte qu’on pourrait appeler militant dans notre démarche, car je suis vraiment convaincue qu’un site comme celui-ci était nécessaire.

Les pratiques débridées ne sont pas forcément évidents quand on est rond. On doute beaucoup de soi, on se trouve même moche parfois. Et malgré la curiosité, le désir, la tentation, ce n’est pas simple d’aborder le libertinage avec quelques dizaines de kilos en plus des normes habituelles.

D’autant que les milieux libertins ne sont pas toujours tendres  avec ceux qui ne sont pas dans les « canons de la beauté ».

Je me souviendrai toujours de cette fiche (et ce n’était pas la seule) qui annonçait : « Les gens sales, mal polis ou gros sont invités à passer leur chemin ».

Le mélange des genres fait mal !

Et même si je n’ai jamais été militante pro-rondeurs avant d’être libertine, je dois avouer que dans un cadre libertin, le communautarisme a du bon, et se retrouver « entre soi » a bien plus d’avantages que d’inconvénients.

Oui, enfin toutes les rondes ne vont pas devenir libertines …

Je sais bien !

Il faut évidemment qu’il y ait une envie au départ mais nombre des filles qu’on a croisées avaient un vécu assez similaire de leur arrivée dans le microcosme libertin : de l’envie mais beaucoup d’angoisse et de doute : « comment pourrais-je plaire ? Qui pourrait être séduit par mes rondeurs ?»

Et très vite beaucoup d’étonnement quand les premiers messages arrivent, quand on se rend compte qu’on plait … qu’on plait même beaucoup !

Encore faut-il réussir à faire le premier pas …

Pas toujours facile, c’est vrai … mais le web facilite quand même considérablement les choses, on est tranquille sous sa couette, on bavarde, on feuillette les profils…

Tout le monde sait sur les sites libertins que tous ceux qui sont là ne passeront pas forcément à l’acte.

Et si on se sent mal a l’aise, couper l’ordinateur et ne plus y retourner… il n’y a pas grand risque ! Mais si ca plait, ce peut être de bien belles aventures, et beaucoup de plaisirs en tout genre à la clé !

Comment cela fonctionne ?

L’inscription peut paraître un peu fastidieuse, car comme sur tous les sites de rencontres il faut remplir une fiche, pour se présenter, se décrire … il y a plein de questions, même des très très coquines, mais on répond à celles qu’on veut.

Après validation de sa fiche par l’équipe de modération, on retrouve la plupart des fonctions traditionnelles aux sites de rencontres : annuaire des profils, messagerie privée, tchat, forum… mais aussi des photos coquines proposées par les inscrits et inscrites.

On est donc malgré tout assez proches des sites de rencontres « matrimoniaux », c’est juste plus coquin, et plus segmenté puisqu’il y a des femmes, des hommes, des couples et des transgenres.

Les sites de rencontres ont mauvaises réputations, et il se dit que c’est une vaste affaire de business …

Oui … il y a tout de même des sites de rencontres où les inscrits en ont pour leur argent. Ceci dit, le problème ne se pose pas sur Charnelle Attitude, puisqu’on essaiera de maintenir la gratuité tant que ce sera possible. On essaie de faire vivre le site par la publicité, pour ne pas avoir à faire payer les utilisateurs. Ca n’est pas suffisant pour couvrir tous les frais, mais je dois tant de beaux moments à cette communauté qu’il ne me parait pas anormal d’en être un peu de ma poche chaque mois.

Que dirais-tu pour convaincre les plus indécis(es) de franchir le pas ?

Euh … que toi et moi on s’est rencontrées sur Charnelle ? Ça fera forcément fantasmer  tes lectrices et tes lecteurs, non ?

Plus sérieusement (même si tout cela doit rester léger !), que cela ne coute rien de venir voir si on se sent bien sur le site ou pas … Et qu’on peut disparaître quand on veut puisqu’il y a même un choix pour se désinscrire …

Mais par pitié, n’essaie pas ! (rires)

Non ne t’inquiète pas Épicure, je n’en n’ai pas l’intention ! Et même si je ne brille pas vraiment par mes faits d’armes libertins, je me sens chez toi comme en famille.

D’ailleurs certains membres de cette famille du site ont accepté de se livrer un peu :

kkarl77 : « Je suis arrivé sur Charnelle pour retrouver une amie, croisée au cour d’une soirée chez des amies. Et pour ça, MERCI au site.

Maintenant, j’y reste parce qu’il est plaisant de voir de belles femmes, rondes ou moins… mais toujours agréables à regarder. Et j’y ai fait quelques connaissances. Pour l’instant, ces connaissances ont toutes été agréables, même si aucune n’a abouti à plus qu’un café ou déjeuner.

J’aime discuter, même si je suis plutôt timide à engager la conversation.

Je ne cherche rien en fait ici, juste je profite de l’ambiance, de ce que m’offre ce site. Et si un jour, il me permet plus, j’en serai ravi, mais comme je cherche pas un tableau de chasse, je cours pas. Et comme j’arrive pas à savoir si je suis réellement libertin, c’est pas grave. »

Dulcinée : « Je suis arrivée sur Charnelle il y a moins de deux ans, un peu par hasard et beaucoup par curiosité et j’y suis restée par curiosité aussi, finalement !

Je n’aurais jamais eu l’idée d’aller sur un site étiqueté libertin, alors même que je ne trouvais pas mon compte dans les relations plus conventionnelles.

J’ai trouvé enfin un lieu où les relations hommes femmes sont en grande partie libérées de l’hypocrisie traditionnelle des autres sites de rencontres.

Un lieu où trouver des partenaires pour expérimenter des aspects de ma sexualité qui me semblaient jusqu’à présent réservés aux seuls fantasmes.

Et un lieux pour expérimenter des choses auxquelles je n’avais jamais pensé, et puis…

Charnelle a les défauts de ses qualités : c’est un site peu « sélectif », soft par rapport à d’autres sites libertin, un peu confidentiel, presque familial par certains aspects. Du coup, s’y retrouvent des gens avec des objectifs pas toujours très libertins, et le trafic est limité. Personnellement, cela me convient fort bien !

J’y ai fait de très belles rencontres, tant coquines qu’amicales, et même de très sentimentales (mon pseudo doit y être pour quelque chose lol) ! »